L'avis de la Fée

 

La Fée, raconte nous un peu ta vie. Ton âge, ta profession, ce que t’aime tout ça.

Mes amis, mes amours, mes emmeeeerrdes. Oui, comme vous pouvez le voir, je suis également assez classique dans mes goûts musicaux.

Bon déjà, mon âge, vous rigolez? Comme si j’allais vous balancer cette info.

Sinon au niveau de la profession, il faut suivre. J’étais avocate, j’essaye de devenir journaliste et je suis guide touristique également. J’ai beaucoup voyagé et je continue dès que je peux. Les pays qui me font rêver depuis toujours et dans lesquels je n’ai toujours pas mis les pieds sont  l’Iran et la Syrie. Oui, je sais.

Mon parfum de glace préféré, la vanille, un classique. Ou caramel beurre salé…. TUERIE.

Mon monument de Paris préféré, peut-être le Panthéon. J’ai tellement traîné par là-bas quand j’étais étudiante que c’est une sorte de madeleine de Proust.

C’est quoi ton rapport aux livres en général. Tu les choisis comment, t’en fais quoi après…

D’abord le choix, ensuite ce que j’en fais après lecture, logique.

Je regarde l’auteur (tiens j’ai pas lu lui, faudrait peut être que je le lise), la résonance du nom de l’auteur (ooohhhhh un russe, trop envie d’aller lire les trucs horribles et sordides que celui-là a pu pondre). Jamais au grand jamais en fonction de la 4è de couv que je m’interdis de lire avant le livre. Je me suis rendue compte que parfois ça révélait beaucoup trop de l’histoire. Sinon c’est juste un feeling, je fouine et j’achète plusieurs livres à la fois, toujours.

Ce que j’en fais. Je les GARDE. Jésus Marie Joseph, of course !! Pour moi, partie importante de la lecture est l’objet. J’aime avoir une grande bibli avec tous les bouquins lus que je peux feuilleter, relire, prêter. J’achète beaucoup de livres d’occas, vieilles couvertures, belles couvertures etc. C’est pas pour les jeter.

Quel est le premier livre dont tu te souviens ?

Mon Bel Oranger de José Mauro de Vasconcelos. Disons le premier livre en dehors de la bibliothèque rose et verte. Oui parce que j’ai lu l’intégral des deux, absolument. Avec Bel Ami de Maupassant aussi, mais pour être honnête je ne suis pas sûre d’y avoir compris grand chose étant donné que j’avais 11 ans quand je l’ai lu.

Mon Bel oranger m’a bouleversé. C’est grâce à ce livre que j’ai compris les sentiments profonds et merveilleux que pouvait procurer la lecture.

Quel est l’auteur dont tu as lu tous les livres ?

Alors j’ai tout lu Dostoïevski, ou alors pas loin, idem pour Zweig. Je rejoins le Jag là-dessus. Zweig est un maître de l’écriture et un conteur d’histoires merveilleux. Ses biographies sont incroyables, mais le livre qui m’a fait tomber amoureuse de cet auteur est son plus connu, le Joueur d’échec.

Pour Dostoïevski, un conseil de lecture : le Rêve d’un homme ridicule. Minuscule bouquin, concentré de génie.

J’ai également lu tout le théâtre de Racine. D’ailleurs j’adore lire des pièces de théâtre.

Ton plus mauvais souvenir de livre dont la lecture était obligatoire à l’école ?

Alors là désolée, j’étais du genre première de la classe qui adore tout lire. Mon problème résidait plus dans les fiches de lectures que je détestais faire et que je finissais toujours super à la bourre dans mon lit, le soir pour le lendemain.

Et celui que tu pourrais relire cent fois sans te lasser ?

Les Hauts de hurlevent. Ahhhhhh sublime. D’ailleurs je l’ai déjà lu au moins 5 ou 6 fois. Car oui, contrairement à Bellus, je garde tous mes livres. Ce sont mes trésors. Un point sur lequel nous sommes d’accords en revanche : un livre pour moi c’est du papier, pas une tablette.

Et du coup celui, au contraire, que tu n’as jamais réussi à finir ?

La Muraille de Chine de Franz Kafka. Un auteur que j’adore d’ailleurs, d’où la frustration de ne pas pouvoir lire ce livre. Sincèrement je ne comprends même pas ce qu’il se passe. A chaque fois que je commence il y a un moment où je perds le fil, je capte pas, je recommence et je lâche l’affaire. Je dirais que j’ai essayé 3 ou 4 fois.

Le meilleur livre de vacances ?

Alors là je sais que je vais faire rire mes potes. Pour moi le livre de vacances par excellence, c’est un pavé, par exemple Les frères Karamazov de Dostoïevski. Voire plusieurs pavés, comme la recherche de Proust (le temps perdu tout ça).

Celui que tu aimerais offrir à tes enfants ?

L’éducation sentimentale. Beauté, écriture parfaite. Un bijou.

Celui que tu aimerais voir adapter en film ?

Le problème de l’adaptation c’est qu’elles sont souvent mauvaises. J’étais en transe quand j’ai vu le projet d’adaptation de Belle du Seigneur. Je l’étais beaucoup moins quand j’ai vu la bande annonce. Horreur malheur.

Alors considérons que ce serait une belle et bonne adaptation, dans ce cas je dirais l’Insoutenable légèreté de l’être de Milan Kundera.

Un livre dont tu as adoré le pitch et/ou le titre mais qui t’a déçu en le lisant

A venir

Attention ça devient plus vicieux. Ton livre préféré dont l’histoire se passe à Paris

Les fleurs bleues de Raymond Queneau. Quelle crise de rire Queneau d’ailleurs. Si vous voulez bien vous marrer c’est lui ou Vian.

Un classique que tu n’as jamais lu et que tu dis que tu vas lire chaque année mais tu ne le fais jamais ?

La Peau de chagrin de Balzac. Je ne me le dis plus tous les ans maintenant, mais ça reste dans le coin de ma tête.

Un livre dont tu racontes à tout le monde que tu l’as lu mais ce n’est qu’un énorme mensonge que tu colportes depuis 10 ans ?

Bon, j’avoue que parfois, je fais un peu genre j’ai lu La Recherche de Proust, mais en vrai il me manque les deux derniers bouquins que je n’ai jamais lus…. Arrhh la honte d’avouer un truc pareil.

 


Retrouvez toutes les chroniques de la Fée